Quel parquet pour mon chauffage par le sol ?

Si la plupart d’entre nous pensent que le chauffage par le sol et le parquet ne sont pas compatibles, ce n’est pas le cas. Cependant, quelques règles s’imposent.

Le choix de parquet sur le chauffage par sol

Premièrement, il est fortement conseillé d’opter pour un parquet sol chauffant de 15 mm d’épaisseur maximum. Aussi, il est plus judicieux de procéder à une pose collée afin d’éviter la formation d’une couche d’air isolante entre le parquet et le chauffage au sol, comme le cas avec la pose flottante. Cela peut également arriver si on utilise seulement de la colle entre la rainure et languette à cause de l’effet d’isolation thermique des couches d’air, il faut l’éviter au maximum.

Si vous pensez que l’essence du bois importe peu, détrompez-vous. En effet, les essences trop denses sont déconseillées (hêtre, érable…). Privilégiez plutôt pour toutes les sortes de type de chêne ou bambou. À la place du massif, utilisez plutôt un parquet multicouche/compos qui est composé de diverses couches qui se tiennent en équilibre. De par cette qualité, il ne dilate ou ni rétrécis pas facilement. Les lames massives rétrécissent ou dilatent dans leur ensemble. Du coup, les lames présentent plus rapidement des fissures. Un parquet massif sur un chauffage par le sol est possible, mais la largeur maximum est de 90 mm et une épaisseur de 15 mm.

plancher sol chauffant
plancher sol chauffant

Si on vous recommande de poser le chauffage par le sol avec un système classique, cela veut dire non électrique, à base de tuyaux d’eau avec une température de moins de 26°C en surface. Le parquet peut être victime d’un effet indésirable à cause des changements de températures brusques. Il faut s’assurer que le chauffage soit allumé progressivement. Il est formellement interdit de poser un parquet sur un système de chauffage réversible. Activez tout d’abord le chauffage par le sol durant 4 semaines avant de poser le parquet. Lors de la pose, diminuez la température du chauffage progressivement au minimum. Veillez à ce que la température de la pièce concernée soit entre 45 -65 %. Le parquet peut rétrécir si l’air est trop sec, tandis que la dilatation est imminente si l’air est trop humide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *